Le samedi 9 matin, tout excités à l'idée de naviguer vers la Grèce, nous plions les affaire de bonne heure et partons vadrouiller dans Ancône.

Mission numéro 1 : acheter une ou deux cartes mémoires pour les caméras.

Mission numéro 2 : trouver le port, s'enregistrer, et attendre.

Mission numéro 3 : attendre, encore et encore...

Le ferry part à 14h, et nous arrivons sur le quai à 10h, alors on glande.

Nous avons réservé la traversé sur le Cruise Olympia. Un des plus gros ferrys de la Méditerranée, mis à l'eau en 2010 : 225m de long, 3000 passagers, 10 ponts, 481 cabines...

Et c'est d'ailleurs là le problème : il y a tellement de cabines qu'il ne reste que le pont 9 où sont regroupés bar, cafétéria et casino, et le pont 10 extérieur avec la piscine, vide à cette période.

C'est tout de même l'occasion pou Lapours de naviguer à nouveau, quelques années après la Scandinavie.

Le bateau arrive en Grèce à 7h le dimanche matin, nous avons donc 17h à tuer.

Après avoir dépenser 60€ pour un repas médiocre à la cafet', on s'occupe comme on peut. 

L'après midi passe lentement, on alterne bière, balade sur le pont où souffle un vent de malade, et glandouille dans les fauteuils.

L'ambiance à bord en cette saison est très particulière. On croise surtout quelques camionneurs grecs, mais pas beaucoup de touristes. Le bateau a parfois l'air d'un vaisseau fantôme.

On profite de ce calme pour poser nos sacs de couchages dans un coin, et c'est alors qu'un personnel de bord nous dit d'aller dormir dans les fauteuils type avion ; nous n'en avions pas pris pour économiser quelques euros.

Un conseil : éviter de dormir sur ce type de siège ! En plus du confort très sommaire, vous aurez droit à un véritable concert de ronflements...

A 6h, debout, direction le bar de la piscine pour un café, en attendant le débarquement.

Infos sur l'étape

17h de bateau
770km parcourus sur l'eau
... et pas beaucoup de sommeil

>> Lire l'article suivant : Bienvenue en Grèce !