La préparation

Vers la mi-octobre, l'envie nous prend de mettre à profit le weekend prolongé du 11 Novembre pour un petit voyage.

Un petit coup de fil de Guizmo à une amie a suffit à nous assurer un logement pour ces quelques jours. Nous n'avions donc pas à nous encombrer d'une tente.

Une paire de talkies walkies, une bombe de lubrifiant pour chaine, des vêtements de pluie (qui n'ont pas servi), des duvets et quelques affaires de rechange, le tout tassé dans un top-case et un sac polochon, et nous voilà fins prêts à partir !

Le voyage

Voilà le compte rendu de ce périple vers les beaux paysages de Marseille, Cassis et La Ciotat.

Durée : 3 jours ( du 9 au 11 novembre).
Distance : 1000 kilomètres.

Après un réveil aux aurores et un problème de câble de compteur de vitesse qu'il nous a fallu 1h30 pour résoudre, nous voilà fins prêt à faire route vers le Sud, la Roadwin accueillant une passagère et la SR portant toutes nos affaires.

Nous décidons d'emprunter la N86, roulante et surtout bien moins monotone que la N7.

En fin de journée, les bouchons du périphérique marseillais finiront de nous épuiser, et nous arriverons enfin à destination après 8 heures de route.

Le lendemain, nous décidons d'explorer les routes côtières. Nous nous promenons d'abord dans Marseille ...

... puis nous dirigeons vers Cassis via la route du col de la Gineste, surplombant la mer.

Nous continuons ensuite vers La Ciotat en empruntant la route des Crêtes, encore plus haute, encore plus étroite et encore plus viroleuse !
Arrivés là-bas, nous descendons déjeuner dans la petite calanque de Figuerolles.

Pour un WE du 11 Novembre, le beau temps était au rendez-vous ! Jugez plutôt :

Nous retournons ensuite à Marseille et nous perdons allègrement dans les rues les plus étroites de la ville, pour ensuite aller prendre un verre au fameux Bar de la Marine.
Mais il faut aller se coucher, car le retour sera long.

Le lendemain, nous choisissons de repartir par les petites routes, histoire de profiter des virages de la régions. Et nous n'avons pas été déçus :

Mais ces routes, si jolies soient-elles sous le soleil d'automne, ne sont pas les plus rapides. Et lorsque la nuit tombe, nous sommes encore à 150 kilomètres de chez nous. Pour rattraper notre retard, nous décidons alors à contrecœur de prendre la N7 puis l'autoroute.
Enfin nous arrivons chez nous après 12 heures de route.