Lundi 11 août

Départ : 9h le lundi, de Mézeyrac (Ardèche).

Objectif de la journée : Aller manger aux Vans (Ardèche), et continuer le plus à l'Est possible

Arrivée : A Bollène aux alentours de 19h

Distance : Environ 200 km

Météo : Pluie ou ciel couvert, en alternance

Itinéraire :


Col passés : Col du Mas de l'Ayre (846m), nord des Cévennes

Départements traversés :
07 - Ardèche
43 - Haute Loire
48 - Lozère
84 - Vaucluse

Déroulement de la journée :

On part sous la pluie, direction Langogne, puis Villefort...

Après plus d'une heure de douche, nous avons tout de même eu droit à une éclaircie arrivés aux Cévennes

Toujours dans les Cévennes, et toujours avec un temps maussade, nous voilà à un nouveau col...

Nous finissons par atteindre Les Vans, où les nuages disparaissent petit à petit, et où l'on a pu faire sécher nos affaires avant de manger un vrai repas et de prendre une bonne douche chaude !

Mais il faut déjà penser à l'après-midi, donc nous nous attelons à la prévision de l'itinéraire.

Puis nous voilà repartis, direction le Bois de Païolive, puis Vallon Pont d'Arc avant d'entrer dans les Gorges de l'Ardèche... où le soleil n'était toujours pas au Rendez-vous !

D'ailleurs, un peu avant de quitter l'Ardèche, la couleur du ciel nous a incité à enfiler les impers de nouveau ... Nous avons d'ailleurs bien fait, la pluie a suivi peu de temps après.

Après quelques kilomètres supplémentaires, alors que l'heure continuait de tourner, le ciel ne semblait toujours pas vouloir être clément. Arrivés à Bollène, nous avons donc commencé notre quête d'un toit pour la nuit.
C'est alors que nous avons aperçu une grande bâtisse, ressemblant vaguement à une ferme, avec une grange donnant sur la route. Un petit bonjour aux propriétaires, un petit brin de causette, et nous voilà au "sec" pour la nuit !

On s'est même offert le luxe de se faire prêter des matelas !

S'est ensuite posé le problème du repas... Nous avions du riz, de l'eau, du sel et des réchauds. On s'est donc dit que ce serait simple. Nous avions juste oublié qu'il fallait du gaz avec les réchauds, histoire qu'ils fonctionnent plus de 5 minutes !
Forcément, sans gaz, sans pain, avec seulement une boîte de sardines et une de haricots verts, le repas semblait vouloir nous passer sous le nez !
Heureusement, quelques feuilles mortes, du bois sec et une grille dénichés dans la grange nous ont permis de nous faire un bon barbecue !

Et après cette agréable (mais toujours pluvieuse) veillée feu de camp, nous avons pris la direction des duvets !


Lire la suite...