Il est environ 7h quand je commence à ranger les affaires.

A 8h, alors qu'il fait encore nuit, la tente est pliée et les bagages sont sanglés.

Après un petit tour sur les routes désertes de l'île, me voici devant l'océan, et le le jour se lève peu à peu...

En tout cas, j'y étais !

Mais c'est déjà l'heure de repartir...
Après une trentaine de kilomètres, me voici de retour au pont, il est l'heure de dire au revoir à l'océan.


Pour le retour, je coupe tout droit à travers la Charente, afin d'éviter les innombrables 2x2 voies de la veille.
En chemin, je trouve même le soleil !

Une fois les plaines de l'ouest franchies, où le vent soufflait fort en sens contraire, je passe Limoges pour m'accorder une pause pic-nique en Haute Vienne.

A ce moment, je m'aperçois que la chaîne est détendue, trop détendue même.
Il faudra par conséquent adopter le fameux style "coulé" pour le reste du voyage.

Arrivé dans la Creuse, je retrouve la neige de la veille, et j'ai toujours autant de mal à trouver des pompes à essence une fois sur la réserve...

Puis me voici presque de retour à Clermont-Ferrand :

Tout comme la veille, je passe à nouveau dans le brouillard. Une telle météo n'aide pas à se réchauffer...

Après une petite pause dans la même boulangerie que la veille, la nuit commence déjà à tomber.
Plus question de prendre des photos, je ne pense plus qu'à une chose : bientôt rentré au chaud !